Le NPDQ soutient l’entente signée par les partis d’opposition d’introduire la représentation proportionnelle au Québec

 

SEO picture

 

 

 

MONTRÉAL, 10 MAI 2018 — Le Chef du Nouveau Parti démocratique du Québec (NPDQ), Raphaël Fortin, tient à faire savoir que le Parti soutient le projet de réformer le mode de scrutin pour mettre en place un système à finalité proportionnelle au Québec.

«Même si je n’ai pas été invité à signer l’entente du 9 mai, je m’associe pleinement à la volonté des partis d’opposition de mettre en place un mode scrutin qui fera en sorte que la voix de chaque Québécoise et Québécois sera enfin entendue» a déclaré Raphaël Fortin.

L’entente prévoit qu’un projet de loi, réformant le mode de scrutin selon un mode proportionnel mixte compensatoire avec listes régionales, serait déposé au plus tard le 1er octobre 2019 advenant un gouvernement issu de l’une ou l’autre des formations signataires, le 1er octobre prochain.

La ministre libérale de la Réforme des institutions démocratiques, Kathleen Weil, a réagi vivement à l'annonce conjointe des partis d'opposition. Selon elle, un mode de scrutin proportionnel engendrerait une instabilité du gouvernement, nuirait au travail des député-E-s et à la bonne représentation des régions.

«Je comprends que les mots utilisés inquiètent et que le changement puisse faire peur. Mais ce que dit la ministre Weil est faux. L’Allemagne l’a démontré depuis longtemps. Le pays est une fédération de régions et Mme Merkel en est à son quatrième mandat» a commenté M. Fortin.

«Par contre, avec 42% du vote populaire aux dernières élections, le Parti libéral du Québec a obtenu un gouvernement majoritaire avec 100% du pouvoir. C’est ça qui n’est pas normal» a affirmé le chef du NPDQ.

Les nombreuses consultations sur le changement du mode de scrutin ont toutes montré que les citoyens et citoyennes du Québec soutiennent majoritairement depuis longtemps l’idée d’un système électoral plus juste.

«Les délégué-E-s à notre Conseil général de Montréal le dimanche 6 mai dernier ont voté une orientation réclamant l’instauration de la représentation proportionnelle au Québec. Mon mandat à cet effet est très clair. Je serai très vigilant à ce sujet et je ne manquerai pas de le rappeler pendant la prochaine campagne électorale» a conclu Raphaël Fortin, futur candidat du NPDQ dans Verdun.